Jukebox Distorsion

Jukebox Distorsion
Brasserie et Distillerie Oshlag
IPA américaine
7% alc/vol
80 IBU

La distorsion au naturel

En écoutant du Smashing Pumpkins et du Neil Young, quelque part perdu dans la nature, quoi demander de plus?

Pour une simple IPA, nous avons ici beaucoup de puissance. Autant du côté alcool que du côté amertume, le tout avec une bonne dose de fruits tropicaux, comme l’ananas, la mangue, mais aussi des arômes de pêches.

Les fruits et l’amertume s’offre une belle bataille, ça joue dure. Mais vraiment, en bout de ligne, l’amertume est clairement gagnante; saveurs de sapin et de conifères, herbeuse et un peu résineuse. Le fruit en final n’est qu’un élément de distorsion, car la reine c’est vraiment l’amertume; sèche, déstabilisante et cru. C’est très grunge, très imparfait, mais très authentique et très inspirante. Elle nous fait surfer sur de belle vagues; elle nous fait flotter et voyager.

C’est maintenant au tour de The Cure et ses guitares sèches. Une bière solide, puissante et qui contraste parfaitement avec la nature. Vive les années 90!

It’s time for party!

8/10

Laisser un commentaire

Pour oublier votre commentaire, ouvrez une session par l’un des moyens suivants :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s