Péché Mortel Jameson

Mariage parfait

Une nouvelle version de la « Péché Mortel » a été lancée jeudi dernier. C’est fois, se sont les fûts de whiskey irlandais Jameson qui ont eu la chance de l’accueillir. Il s’agit d’une version ultra-limitée, donc sûrement peu d’entre-vous ont réussi à se procurer leur 4-pack. Dans bien des cas, ils ont disparus dès l’ouverture des portes. À plusieurs endroits, il y avait même des files. C’est souvent comme ça que ça se passe quand il est question de cette bière mythique. Si vous n’avez pu vous procurer une caisse, vous pouvez aussi regarder vers les pub. Avec un peu de chance, c’est encore possible d’en boire.

Stout Impérial Bourbon

Quelque chose d’inattendu

Première journée du beau et long week-end de la Saint-Jean. J’en ai profiter pour re-peindre mon patio. Je pense avoir mérité une petite gâterie après tout ce travail. Mon choix se porte sur le « Stout Impérial Bourbon » de Bièrerie Shelton. Il s’agit de la 2e version de leur fameux Stout Impérial. La première version ayant été affinée en barriques de scotch, alors que celle-ci a séjourné 6 mois dans des barriques ayant précédemment contenu du bourbon. Je conserve cette cannette précieusement depuis environ 4 mois, dans l’attente d’une belle journée comme aujourd’hui.

IIPA de la Sorcière – v6

La magie qui opère

Vous connaissez sans doute mon amour pour Pit Caribou et aussi pour les Bretts. Lorsque les deux se réunissent, ça donne toujours des choses assez incroyables. Les IIPA de la Sorcière de Pit Caribou en sont de bons exemples. Ce sont des bières évolutives qui me font vraiment capoter. Cette 6e version se trouve à être une double IPA assemblée à une bière ensemencée de Brettanomyces Claussenii. Le tout a ensuite subit un généreux houblonnage à froid de Citra, Simcoe et Mosaic. Vous êtes prêt pour la suite? Attaché votre tuque, ou plutôt votre casquette, nous sommes quand même en juin.

Dunham Caput

Une saison caput

Le week-end se poursuit sous les nuages et la pluie, raison de plus pour me gâter encore aujourd’hui. Cette fois, mon choix se porte sur une bière du dernier Bottle Release de Dunham. La « Dunham Caput », est issue d’une collaboration avec la Microbrasserie Tête d’Allumette, située à Saint-André de Kamouraska. Il s’agit d’une saison au thé Pu-her et algues (Dulse) du Bas Saint-Laurent ayant séjourné une année en barriques de vin rouge.

Courtepointe #5

Un gros câlin

Bon, bon, c’est vendredi, le ciel est tout gris, mais j’ai vraiment envie de me gâter un peu. J’ai choisi d’y aller avec la Courtepointe #5 de Lion Bleu. Spécialement assemblées pour le 4e anniversaire de la microbrasserie, cet assemblage se compose de 4 tonneaux différents. Dans les 2 premiers nous retrouvons une Farmhouse 100 % fermentée en fût de chêne, soit un avec du marc de raisin et l’autre, avec de la rhubarbe locale, le tout vieilli 12 mois. La troisième barrique se compose de saison Impériale avec de la rhubarbe et des Bretts affinés 14 mois. Finalement, la quatrième barrique est une saison sauvage mûrie 12 mois. C’est vraiment le genre de description qui me parle beaucoup.

Balade en Radeau – Juin

L’aventure se poursuit

Avec le mois de juin qui se pointe, nous avons droit au tout nouvel opus de la Balade en Radeau, signé par Lagabière. Il s’agit de la 2e bière de cette série qui nous apporte à chaque mois, un style différent. Il s’agit cette fois d’une NEIPA au lactose avec houblon HBC 520 (Hop Breeding Company). Sans hésitation, je saute dans le radeau.

Old School IPA

Comme dans le temps!

Après un petit lundi de congé bien mérité, les enfants sont de retour à l’école. Pour les adultes, c’est le retour au boulot. Avec le soleil qui sort, ça me donne envie de me replonger dans une bonne West Coast IPA, comme dans le bon vieux temps. C’est avec ce type de bière que plusieurs d’entre-nous ont commencé à se tourner vers la microbrasserie. Noctem, reconnue principalement pour ses délicieuses NEIPA, ont utilisé dans cette bière une très grande quantité de houblons Centennial, Columbus et Amarillo. Bien hâte de voir si ils maîtrisent l’ouest aussi bien que l’est.

Cripster

La fiesta

Issue d’une collaboration entre Overhop et Mason’s Brewing Company des États-Unis, la Cripster arrive juste à temps pour accompagner les premiers pissenlits de l’année. Brassée dans les installations de Loup Rouge, que demander de mieux qu’une petite IPA, surette, juteuse et infusée au fruit de la passion pour nous hydrater sous le soleil. Ayant un faible pour le fruit de la passion, je ne pouvais passer à côté de cette belle nouveauté.

Barouetski

Bon en tabarouette

En ce jour de pluie et de début de week-end, je feel un peu dark. Mon choix se porte sur un style particulier, une saison noire impériale, américanisée et houblonnée à l’Amarillo et brassée par « La Souche ». La seule autre bière de ce style que je connais est la fameuse Isseki Nichõ, une de mes favorites de Dieu du Ciel. C’est donc avec une certaine excitation que j’ouvre cette bouteille.

BXL FNK

Oublier le temps gris

C’est vendredi, pis la pluie s’en donne à cœur joie. Pourquoi ne pas ouvrir cette petite Grisette de Dunham pour combattre cette grisaille. Ça me semble un très bon plan pour débuter la fin de semaine avant l’arrivée des enfants de l’école.

Brassée spécialement pour BXLBeerFest 2018 à Bruxelles, elle est élevée en foudre avec des fraises et de la rhubarbe du Québec et du poivre noir Lampong. Je conserve cette bouteille précieusement depuis environ 6 mois. Son heure est enfin arrivée.

Symbiose No.15

Moment parfait

Quel merveilleuse journée de printemps! Comme ça fait du bien de sentir ce beau soleil sur ma peau. J’attendais impatiemment une journée comme ça pour ouvrir ma Symbiose No.15 de Dieu du Ciel. C’est une bouteille qui a été mise en vente lors de l’anniversaire de Dieu du Ciel de St-Jérôme en février dernier. Il s’agit d’un assemblage entre une bière de style belge barriquée et une bière acidulée aux cerises. Rien de mieux pour célébrer cette belle journée et clôturer ce long week-end de Pâques.

Rio De Janeiro

Symbiose brésilienne

Avec l’arrivée du printemps, Champ Libre en profite pour nous dévoiler leur toute nouvelle Série Voyage. Cette série a pour but de nous faire voyager un peu partout dans le monde, en nous faisant découvrir des saveurs et culture d’ailleurs, mais aussi en nous faisant sortir de notre zone de confort. Je ne sais pas pour vous, mais pour moi, sortir de ma zone de confort, c’est une chose que j’adore.

La toute première bière issue de cette série est la Rio de Janeiro. C’est une IPA qui nous mène en plein cœur du Brésil et qui est brassée avec du bois d’amburana, de la goyave, de la baie d’açai et du fruit de la passion. L’amburana est un bois exotique du Brésil utilisé pour l’affinage de la cachaça, un spiritueux cousin du rhum.

IPA 100% Brett

Brett jusqu’au bout

Nous avons ici une IPA affinée en fût de chêne pendant quelques semaines avec des levures sauvages brettanomyces bruxellensis. Un houblonnage à froid de Mandarina Bavaria complète le tout. C’est un style de IPA auquel j’ai l’habitude de succomber.

Nordicité

Saveurs d’hiver

Si y a une bière que j’avais hâte de déguster pendant mon 28 jours sans alcool, c’est bien cette Nordicité, une IPA fermière à la levure Kveik. La levure Kveik, originaire de la Norvège est quelque chose d’assez nouveau dans notre paysage brassicole. Cette bière est issue d’une collaboration créative entre Champ Libre et Boréale, deux brasseries qui excellent notamment dans la confection de savoureuses IPA. On y retrouve de l’orge et de l’avoine du Québec, les houblons Chinook et Citra, ainsi que quelques branches de genévrier cultivées chez Champ Libre.

Sirkawa Guatemala  »La Bolsa »

Yes Sir!

Après une semaine de fou côté météo, je profite des quelques rayons de soleil qui viennent d’apparaître pour ouvrir cette belle bouteille de la Brasserie Dunham. Il s’agit d’un stout impériale russe au café guatémaltèque « La Bolsa ». Il s’agit de la 3e version de la Sirkawa, chaque fois, infusée avec un café différent. Que demandé de plus pour commencer le week-end?

Hiver des Corneilles

Ode à l’hiver

Enfin une première vraie tempête qui avec le froid intense nous pousse naturellement, en ce dimanche, à rester tranquille à la maison. J’adore quand même sortir pendant les grosses tempêtes pour les affronter, armé de ma pelle.

L’occasion me semble parfaite pour découvrir l’Hiver des Corneilles, un stout de blé brassé avec une bonne dose de malt fumé et qui avec ces 10%, peu être considéré comme un stout impérial. Il s’agit de ma toute première expérience avec 11 Comtés Brasserie Rurale, une jeune microbrasserie des cantons. L’expérience s’annonce des plus réconfortante.

Cuvée De Ranke

Remarquable!

C’est vendredi et après une grosse semaine, je me gâte avec cette remarquable Cuvée De Ranke de la renommée brasserie belge du même nom. Il s’agit d’un assemblage de 70% de vieille bière flamande surette et de 30% de lambic Girardin.

FTW

F*** The World

Ce soir, je m’offre une bière d’Avant-Garde au profile assez particulier. Il s’agit d’une pale ale américaine brassée avec les houblons Idaho 7, Ekuanot, Azacca et Centennial et affinée en barriques de scotch tourbé de la région d’Islay et Speyside.

No1 NEIPA

Quand le vert devient roi

Brasseurs du Monde nous arrive avec une toute nouvelle série de bières houblonnées. Il s’agit de la Série Laboratoire qui se composera de plusieurs brassins tests et expérimentaux qui seront produit en très petites quantités et dont les plus populaires seront ensuite portés à un autre niveau. Le tout premier brassin, est une NEIPA brassée avec les houblons Citra, Mosaic, Galaxy et Centennial.

Stout Impérial Scotch

Lumineuse noirceur

Si il y a une bière que j’ai souvent acheté cette année, c’est sans aucun doute le Stout Impérial de la Bièrerie Shelton. Lorsque Darryl, le brasseur m’a fait part d’une version en barrique, mon cœur n’a fait qu’un tour. Il fallait maintenant attendre et laisser le temps faire son œuvre. Suite à un affinage d’un an en barriques de Scotch de la région d’Islay, un assemblage a été effectué pour ajuster l’équilibre. La voici enfin, juste à temps pour le temps des fêtes.

Coyloup

Entre 2 mondes

Ma dégustation de ce soir se porte sur un style peu répandu. Il s’agit d’un hybride entre une IPA et une bière avec des levures Brettanomyces Claussenii. Forte d’un vieillissement de 7 mois en fûts de chêne, elle a également subit un houblonnage à cru de Galaxy en toute fin de maturation. Ça promet!

Alliances

Besoin de décompresser?

Une autre semaine s’achève. Un peu comme à chaque année, c’est une sorte de course folle avant les vacances des fêtes. Encore tellement de chose à faire et de moins en moins de temps devant nous. D’où l’importance de quand même trouver des petits moments comme ce soir, pour décompresser, relaxer et se gâter un peu.

Éloge des Vignes

Une douce folie

Samedi dernier, un Bottle Release prenait place chez Champ Libre. Une des bouteilles disponible était l’Éloge des Vignes, une saison viticole. Cette bière est fermentée entièrement avec les levures naturellement présentes sur les peaux de raisins Pinot Gris et Pinot Noir du vignoble Camy, puis affinée 2 mois en barriques demi-muid de 500 litres de Fronsac (Bordeaux).

Sanctuaire

Triplement bonne

Nous sommes vraiment rendu en plein hiver. La bonne chose dans tout ça, c’est que ça nous donne envie d’ouvrir des belles bouteilles un peu plus forte en alcool. Le Sanctuaire de la Microbrasserie Le Castor en est un bon exemple. Il s’agit d’une triple d’abbaye affinée en fûts de vin rouge et avec une levure sauvage de type Brettanomyces. Je suis tombée sur cette bouteille récemment. J’ai remarqué que sa date d’embouteillage datait de presqu’un an. J’ai sauté dessus, car c’est le genre de bière qui devrait bien vieillir, surtout pour un amateur de Brett comme-moi.

Vieille Provision

MA provision

La Vieille Provision, est une bière belge surette, sauvage et acidulée de la fameuse Brouwerij De Ranke. Elle est produite à partir des meilleurs barriques de bière de provision soigneusement sélectionnées. Elle est vieillie au moins un an dans des fûts de chêne. Cette bière sert également de base à la Cuvée De Ranke et la Kriek De Ranke. Grâce à la SAQ, hey oui, vous avez bien lu, il est possible pour plusieurs d’entre-nous de découvrir cette bière d’exception, difficilement accessible autrement.

Hypa #7

Le septième ciel!

Enfin, nous avons un peu de soleil. J’attendais une belle journée comme aujourd’hui pour ouvrir cette Hypa de la Brasserie du Bas-Canada située à Gatineau. Il s’agit s’une IPA que l’on pourrait très bien qualifier de NEIPA. C’est ma 2e expérience avec cette bière, ce printemps, je suis tombé en amour avec la #2, donc je suis vraiment excité aujourd’hui de découvri la #7. Dans cette version, c’est les houblons australiens Galaxy, Vic Secret et Enigma qui sont en vedette. Après un bon 7 km de jogging, que demander de mieux à la vie?

L’Porter Broulotte

L’Porter de mes rêves

L’Porter Broulotte est magnifique collaboration entre les excellentes microbrasseries À La Fût et Sutton Brouërie. Il s’agit d’un assemblage de L’Porter Western vieilli en fût de chêne 5 mois, avec trois souches de levures Brettanomyces et 14 mois avec la saison Broulotte, une saison houblonnée à crû mise en barrique et vieillie 5 mois. Je ne sais pas trop à quoi m’attendre, mais ça risque d’être délicieux.

Crime & Châtiment

L’heure du crime

En ce samedi soir froid et pluvieux, je me gâte un peu avec ce stout impérial vieilli en fût de bourbon de la Brasserie du Bas-Canada. Cette jeune microbrasserie de Gatineau fait beaucoup parler d’elle, pour la qualité de ses bières très houblonnées. Je suis curieux de découvrir ce qu’ils peuvent faire avec unstout impérial. J’avoue me sentir un brin excité à l’idée ouvrir cette Crime & Châtiment.

Le Collabo

Une Saison en or

Pour cette 6e et dernière bière qui sera disponible ce week-end au Bottle Release de Dunham, je vous présente une collaboration avec la Brasserie de la Goutte d’Or de Paris. Ensemble, ils nous ont préparé une Saison brassée avec du sarrasin, du miel de sarrasin. Le tout est 100% fermenté avec brett drei et assemblé à une petite proportion de bière de foudre.

Ginnungagap

Un gouffre sans fond

La 5e bière du Bottle Release que je vous présente est la Ginnungaga. Elle est le résultat d’une belle collaboration entre Albion et Dunham. Il s’agit d’une pale ale anglaise 100% brett assemblée à de l’Arctic Ale (old burton ale barriquée). En cette journée grise d’automne, elle me semble un choix très approprié. Je sens qu’elle risque de bien me plaire.

Viti Vini Vici no.4

Un nectar divin

Comme 4e bière, je vous présente la 4e versions de la Viti Vini Vici. Dans ce 4e opus, nous avons une co-fermentation de bière blonde d’orge, d’avoine, de seigle et de blé, avec du moût de chardonnay de la péninsule du Niagara. Le tout est ensuite élevé en barriques pendant 9 mois. Contrairement au 5 autres bières du prochaine Bottle Release, celle-ci n’est pas le fruit d’une collaboration. En ce froid dimanche d’octobre, où les premiers flocons, discrètement se laissent découvrir, cette bière au nom latin me semble parfaitement bien approprié.

No Gogosse

Sans artifice…

Comme troisième bière du Bottle Release de Dunham, j’ai opté pour la fameuse collaboration avec Auval. Il s’agit d’un assemblage de foudres et de barriques de bières sauvages de fermentation mixte élevées en fûts. Cette collabo entre deux brasseries exceptionnelles, ce veut un hommage à leur passion commune pour les élégantes saisons, sans artifices. Ça ne devrait pas être trop mauvais.

Eis Kirschen Brett

Splendide!

Une journée grise et froide, ce n’est pas une raison pour se priver de bonnes bières. Ce soir, je me gâte un peu avec cette nouveauté de Brasserie Générale provenant de son Chai. Il s’agit d’un stout à l’avoine affiné en barrique de chêne américain avec levures Brettanomyces sur une période de 6 mois. Le tout est suivi d’une fermentation additionnelle sur cerises noires et d’une cryoconcentration. Rien de mieux pour ajouter un peu de couleur, de chaleur et de saveur à la soirée.

Nébulose

La plus belle des saisons!

Aujourd’hui, c’est fort possiblement la dernière journée vraiment chaude de 2018. Le mercure, une fois de plus a frôlé les 30 degrés. L’occasion me semble parfait pour ouvrir cette petite Nébulose de Benelux. C’est une bouteille qui est sortie au début de l’année et que je conserve précieusement depuis, attendant une belle journée comme aujourd’hui.

Il s’agit d’un assemblage de saison fermentée avec une levure maison et une saison affinée en fût de chêne avec des brettanomyces. Le tout a ensuite subit un houblonnage à crû avec des houblons alsaciens, américains et néo-zélandais. Il faut dire que lorsqu’une bière possède des levures brettanomyces, je ne me sens jamais trop pressé de la décapsuler, car les bretts poursuivent leur boulot en bouteille

KBS

This is the end…

Fidèle à mes habitudes, en cette soirée de canicule, peut-être bien la dernière de l’année, je m’ouvre une bière d’exception et forte en alcool, pour savourer pleinement ce moment. Mon choix est allé sur une bière de nos voisins du sud, que je me suis procuré pendant nos vacances de l’autre côté de la frontière. Je crois qu’il s’agit d’une des bières les plus populaire de Founders Brewing Company. La version 2018 est un stout impérial brassé avec une quantité massive de café et de chocolats, puis vieilli dans des fûts de bourbon de chêne pendant toute une année.

IPA Sure #4

Du grand Art!

Depuis le début de l’année, Pit Caribou nous présente la Série IPA Sure. Il s’agit de bières à la fois sures et houblonnées. Ma première expérience se déroule avec la version #4, une ale sure ayant fermenté sur une généreuse quantité d’ananas et de mangues. Le tout est ensuite houblonnée à froid avec du Hallertau Mittelfrüh, du Nelson Sauvin et du Saaz en feuille.

Backwoods Bastard

Toute bonne chose a une fin!

Après deux belles semaines de vacances, c’est le retour au travail. J’en profite pour ouvrir une des bières dénichées lors de mon périple chez nos voisins du sud question de me sentir encore un peu en vacances. Il s’agit d’un gros Scotch ale qui nous offre 11.2% de réconfort et qui a séjourné dans des barriques de chêne ayant contenues du bourbon.

Vanden Eynden Speyside

Chaude était la nuit!

Au loin, j’entend du Bob Marley depuis plus de 30 minutes. Ça sens le party chez les voisins. Vive l’été. Il faut dire que c’est une journée idéale. La chaleur est accablante, le vent est absent. Le temps semble arrêté. J’aimerais que ce moment dure toujours. L’occasion me semble parfaite pour cette blonde belge affinée en barriques de scotch Speyside de la Microbrasserie La Memphré. C’est vraiment le genre de bière qui risque de me plonger davantage dans la chaleur et le plaisir.

Saison Brett

Moment parfait!

Ce soir, c’est particulièrement chaud et humide. Tout es calme et nuageux. Ça sent la pluie. Mon choix se porte instinctivement vers cette Saison Brett de Riverbend. Il s’agit d’une bière forte en alcool avec ses 8% et qui devrait apporter un niveau de complexité assez intéressant, grâce à ses levures sauvages.

Porter Baltique – Cognac

Si vous payez éééééééé!

Elle se faisait attendre! Ça faisait un certain temps qu’on attendait une nouvelle version de cette fameuse série « Barils d’exception ». Cette dernière version est un assemblage de Porter Baltique et de Weizenbock élevées 9 mois en fûts de cognac. Plume serait sûrement ravi d’essayer ça!

Tête-à-tête Azacca

Que nous deux!

La jeune Microbrasserie Azimut nous offre depuis quelques semaine une toute nouvelle bière. Il s’agit de la Tête-à-tête Azacca, une pale ale monohoublon qui met en vedette, le houblon Azacca. C’est un houblon que je connais très peu, mais se sera sans aucun doute l’occasion idéale se soir, de faire sa connaissance et de découvrir toutes les facettes de sa personnalité.

Assemblage #1

L’union fait la force!

Fait inusité, nous avons de la pluie ce soir, beaucoup de pluie même. Le tout, s’accompagne d’une bonne chaleur et de beaucoup d’humidité. Mon choix ce porte donc sur une bière plus forte en alcool. Il s’agit d’un assemblage de Riverbend qui nous présente une nouvelle facette de leur triple belge fermentée en foudre de chêne. Une partie de cet assemblage est élevée en fûts de Calvados, alors qu’une autre part est houblonnée et fraîche. De la berliner weisse, s’ajoute à tout ça pour produire quelque chose de complexe.

Simplicité Volontaire

Tout simplement délicieuse!

La Simplicité Volontaire est la toute dernière bière de Champ Libre à voir le jour. Il s’agit d’une Pilsner qui s’inspire des premières lagers brassé dans la région de Plzen en République tchèque. Une généreuse dose de houblon Saaz est ici utilisé, ainsi que des copeaux de chêne pour lui apporter une petite touche de complexité supplémentaire.

La Brune des Hébrides

En pleine tourbe!

Nous avons vraiment très peu de pluie depuis le début de l’été. Jamais les pelouses n’ont été aussi jaune. Voilà qu’une nouvelle canicule s’annonce. Instinctivement, ce soir, mon choix se porte sur un assemblage de Sutton Brouërie qui se compose de leur Brune Alpine et de leur Brett Barley Wine, le tout vieilli 3 mois en barrique de Scotch Laphroaig.

Double IPA Bavaroise – Chardonnay

Plaisir d’été!

Le ciel se dégage, une grosse et longue canicule s’annonce à partir de demain. Le moment me semble parfait pour ouvrir cette Double IPA Bavaroise qui a profité d’un séjour de 5 mois en barriques de Chardonnay et auquel un houblonnage à froid d’Hallertau Blanc a été ajouté. Il s’agit d’une nouveauté disponible depuis quelques jours, uniquement chez Les Trois Mousquetaires à Brossard.

PAB

La perfection au masculin

Imaginée et brassée par les trois maîtres brasseurs amigos, de trois excellentes microbrasseries québécoises, la PAB est une bière dont le levures proviennent des fleurs ajoutées dans le bac refroidisseur (levures indigène gaspésienne). Elle a par la suite été élevée en barrique de vin rouge québécois. De souvenir je n’ai jamais vue trois aussi bonnes brasseries aligner leurs logos sur une bouteille. Ça promet!

Anna – Assemblage 2018

Du bonheur en bouteille

Le long week-end de la St-Jean débute aujourd’hui. J’ai envie de célébrer le tout avec une bière de grande occasion. Il s’agit d’un assemblage de la Série Vox Dei qui se compose de la mythique Anna (triple du nouveau monde) affinée 13 mois dans des barriques de chêne français de Chardonnay avec ajout de levure de type Farmhouse qui est ensuite assemblée avec la fameuse Vox Pop IPA. Probablement les deux meilleures bières de Vox Populi qui fusionnent ensemble. Ça risque d’être malade.

Zoot

Soirée jazzy…

Pour terminer la soirée, je m’offre ce nouveau produit de Benelux. Je crois qu’elle sera parfaite pour clore qui cette belle journée. Il s’agit d’une Triple fermentée avec leur levure maison et affinée quatre mois en barrique de brandy portugais.