Rauch Pu Pu

Moment de zénitude

Il n’est pas encore midi, mais comme c’est la fête des pères, alors pourquoi pas? Aucun répit au niveau de la température, la chaleur accablante demeure en place. Je me lance avec cette belle nouveauté de la Brasserie Dunham, la « Rauch Pu Pu». Il s’agit d’une helles lager fumée, brassée avec du thé Puer. Rien de mieux pour me rafraîchir avant le lunch du midi.

Wild Sour Lager – Assemblage no 2

Quand le soleil est là

Enfin, un peu de soleil et un minimum de chaleur. J’ai comme tellement de bières en stock qui n’attendaient qu’une belle journée comme aujourd’hui pour se faire décapsuler. Je me lance avec la « Wild Sour Lager – Assemblage no 2 », une collaboration festive entre les Microbrasseries Maltstrom et À la Fût. Il s’agit d’un assemblage funky de Rouge de Mékinac et de IXPL Brett vieillie un an en fût de chêne français.

1840

Merci

1840 est l’année de fondation de la paroisse de ville de Mercier, l’endroit que se trouve la Brasserie Champ Libre. Ce nom est une façon pour la brasserie de dire merci à la municipalité et au gens de la région pour les avoir accueilli. Cette ale blonde brassée avec du malt d’orge et blé du Québec. Une levure ale est utilisée, de même que les houblons Mittelfrüh et Saaz.

IPA de la Nouvelle-Angleterre

Entre deux mondes

Même si dernièrement je suis pas mal dans une phase pilsner, j’aime bien de temps-en-temps replonger dans quelque chose de plus houblonnée. En ce gris vendredi, je me lance donc avec cette « IPA de la Nouvelle-Angleterre » de la Microbrasserie Riverbend. Les houblons Mosaic américain et le Rakau québécois en sont les grandes vedettes.

Angel’s Share

Besoin essentiel

La semaine se termine sur un autre jour de pluie. J’ai la chance d’avoir dans ma réserve, la bière idéale pour ce moment. Il s’agit de la « Angel’s Share » de la Microbrasserie Le Castor, une scotch ale vieillie dans des fûts de whisky écossais « single malt » provenant de l’île d’Islay. Belle manière de sauter dans la fin de semaine, après une semaine qui m’a semblé assez longue.

Mackveiken Flower

Classique réinventer

Je ne sais pas si c’est la même chose pour vous, mais avec tout ce qu’il se passe dernièrement, j’ai un comme un très grand besoin de réconfort. Je crois avoir ce qu’il me faut avec cette « Mackveiken Flower ». Il s’agit de la fameuse « MacKroken Flower », une scotch ale épique, brassée avec du miel, mais cette fois, avec la fameuse levure Kveik, qui est en quelque sorte la signature de la jeune Brasserie Épitaphe.

El Jefe

¡Viva la revolución!

Lorsque tout est fermé, rien de mieux qu’un peu de lecture et un bon stout pour accompagner le tout. Mon choix se porte sur la « El Jefe » (le chef). Il s’agit d’un double stout au café et au piment fort de la microbrasserie Le Naufrageur. Le café utilisé, El Mero Mero (expression qui veut dire le grand patron), provient de la Brûlerie du Quai à Carleton-sur-Mer.

Pils

Que demandez de plus?

Petit samedi après-midi relaxe et petite bière de soif, ça me semble être un match parfait. La « Pils » de MonsRegius est une lager qui s’inspire des pilsners artisanales italiennes, avec ses houblons expressifs et sa base de malts allemands.

Balade en Radeau – Février

Amertume hivernale

L’hiver, c’est un peu comme s’il ne s’était pas encore vraiment installé. Nous sommes pourtant déjà en février. Les journées qui s’allongent nous donne un premier signe que le printemps se rapproche. Une nouvelle Balade en Radeau nous arrive avec février et l’aventure se poursuit. Cette fois-ci, Lagabière nous offre une Black IPA au houblon Columbus. Je sens que beaucoup d’amertume nous attend pour nous accompagner vers la fin de l’hiver.

Turbo Max Plus

Lubrification totale

Après le pelletage de mon entrée, pendant que la neige tombe, je feel pour une petite Black IPA. Je me lance sans hésitation avec la « Turbo Max Plus » du Ras L’Bock. Il faut sire que j’adore le nom et le branding. Son passage en canette lui convient parfaitement, ça frise la perfection.

Hermann Pils Bourbon

Bourbon et bonheur

Mise en vente lors du dernier Bottle Release de Dunham en octobre dernier, cette version de la Herman Pils Bourbon, une Pils à l’Allemande, a été élevé en barriques de Bourbon déjà utilisées pour une période de 10 mois. Je sens que beaucoup de bonheur m’attend dans cette jolie canette.

Stout Impériale au Café La Muerte

Réveiller les morts

Pour souligner les 6 ans d’Espace Houblon, ce Stout Impérial uni les forces de Simple Malt à celle du Torréfacteur Newland, pour nous offrir une bière au café. Plus de 140 livres de café La Muerte (un café ayant 200 % plus de caféine qu’un café régulier) sont utilisés pour brasser cette bière affinée en barrique de Rye, Bourbon et Brandy. Elle me semble toute à fait parfaite pour starter ce dernier jour de novembre, froid et ensoleillé.

Porter Baltique Bourbon

Dessert Impérial

Mon premier choix, pour ce joli trio, se porte instinctivement vers la Porter Baltique Bourbon. Légèrement plus faible en alcool, cette lager noire affinée en barriques de Bourbon, devrait également être un peu moins amère que les autres avec ses 30 IBU.

Saison

Peu importe la saison

C’est l’hiver en plein milieu de l’automne. Un hiver qui débute un peu trop vite à mon goût. Je dois cependant avouer que novembre est beaucoup plus beau ainsi. Dans l’espoir de rééquilibre un peu les chose, je me lance avec la « Saison », de la Brasserie La Ferme. Issue d’une fermentation mixte (levures saison et brettanomyces), cette version est houblonnée à cru avec du Cascade provenant de leur propre houblonnière.

Conquereor

À la conquête

Avec le vent, le froid et le changement d’heure, clairement, on avance à grand pas vers l’hiver. Cette India Pale Ale de seigle, la « Conquereor », brassée avec un mélange de levures fermières norvégiennes, me semble très appropriée pour ce petit dimanche après-midi bien relaxe, parsemée de soleil et de nuages grisonnants.

Session Rousse Double Rooibos

Caresse d’automne

Nous sommes en plein cœur de l’automne et le soleil se fait de plus en plus rare. À défaut de sa présence, j’ai cette belle « Session Rousse Double Rooibos » de Echo Session Ales. Il s’agit d’une bière hybride entre une Irish Red et une Cream Ale qui est doublement infusée au thé Rooibos (à chaud et à froid). Amateur de ce thé, je me sens interpellé, même si les rousses en générales ne sont pas trop ma tasse de thé.

Sirkawa – Barrique de Porto

Que de réconfort!

Après le souper, l’aventure se poursuit avec cette 2e version de la Sirkawa. Il s’agit du même stout impérial au café du Costa Rica de chez Detour à Toronto que j’ai déguster ce matin, mais cette fois, elle est élevée en fûts ayant au préalable contenu du Porto pendant 8 mois.

La Orange de Dunham

Dans toute sa splendeur

Ce soir, tout juste avant l’arrivée du déluge, je m’installe pour déguster un autre beau classique de Dunham. Cette nouvelle version de « La Orange de Dunham » consiste en un assemblage de bière de foudre, une bière ambrée d’inspiration Flamande utilisée pour la première fois, et de bières élevées en barrique pendant deux ans.