Dernière Volonté Réserve 2015 et 2013

Dernière Volonté Réserve 2015 élevée 11 mois en barriques de Pinot Noir
Dernière Volonté Réserve 2013 vieillie 8 mois en fûts de Pinot Noir
Dieu du Ciel!
IPA style belge
7% alc/vol

Ainsi soit-il!

C’est le moment que j’attendais pour ouvrir mes 2 bouteilles de Dernière Volonté Réserve. La première, c’est la 2015 et elle a été élevée 11 mois en barriques de Pinot Noir. La deuxième, la 2013, a quand à elle, passé 8 mois dans le même type de barriques. Visuellement, elles sont très semblable. Alors commençons avec la plus jeune des deux, la version 2015.

Wow, je dois avouer qu’avec la première gorgée, je suis déstabiliser. Nous sommes vraiment à des km de la version originale. Nous sommes vraiment loin d’une IPA, voir même d’une bière. L’effervescence est faible. La mousse possède un aspect organique. Après chaque gorgée, elle se fige dans le temps, comme sur une photographie.

Au niveau des saveurs, c’est très vineux. Une sorte de breuvage hybride entre la bière et le vin. Nous avons la mousse, l’effervescence et le malt qui nous rappel que nous sommes en présence d’une bière. Nous avons aussi un acidité, une sécheresse, des saveurs de raisins et des notes boisées qui rappel le vin. Étrangement, je n’arrive pas vraiment à pencher pour le vin blanc ou pour le rouge. Son côté froid et rafraîchissant ainsi que sa couleur me ramène au blanc. Alors que les saveurs de raisins et son aspect boisé me rapproche du rouge.

Je suis sous le charme. Ça se boit drôlement bien. C’est rafraîchissant, complexe et bien équilibré. Je pourrais en boire toute la nuit.

Passons maintenant à l’aîné, la 2013. Plus effervescente que la première, elle me semble également plus maltée et plus acide. Elle est également plus funky et moins docile. Des saveurs de cuire s’affichent et viennent un peu camoufler les saveurs vineuses, mais le côté vin demeure bien présent. J’ai l’impression que des saveurs de balsamiques sont aussi présentent. La finale est difficile à décrire, mais une sorte de finale qui me rappel les IPA trop vieilles. Le malt semble ressortir ainsi que les saveurs sucrées qui me rappel les fruits confits et les fruits secs. Plus elle se réchauffe, je détecte aussi des saveurs de pommes mûres. Vraiment très particulier.

En conclusion, nous avons vraiment ici deux bières exceptionnel. Je ne suis pas convaincu que le passage de deux années améliore vraiment cette bière. La version 2015 me semble plus équilibrée et plus parfaite. La version 2013 demeure quand même quelques choses de très unique et je pense que de tenter l’expérience des années en vaut la peine pour voir à quel point une bière peut changer et évoluer avec le temps.

Pour la version 2015, je donne une note de 9.5/10.
Pour la version 2013, je donne 8.5/10

Pour l’expérience de la comparaison je donne 10/10

image

 

Laisser un commentaire

Pour oublier votre commentaire, ouvrez une session par l’un des moyens suivants :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s