3 Balles 2 Prises

3 Balles 2 Prises
MaBrasserie
IPA voltigeuse
6.6% alc/vol

Compte complet

Ce soir, dans l’attente du retour imminent de nos Expos, je déguste cette belle IPA de MaBrasserie. Je replonge aussi de nouveau dans le passé, à l’époque où je jouais à la balle. On avait souvent des journées comme aujourd’hui, pluvieuse et un peu incertaine. On passait la journée à se demander si on allait pouvoir jouer le soir. La plupart du temps, ça finissait par se dégager, comme aujourd’hui, et on avait une magnifique soirée ensoleillée.

Sur la photo, on retrouve un gant avec la signature de André Dawson. C’était mon joueur favoris. Il catapultait souvent la balle bien loin de l’autre côté de la clôture. N’étant pas d’un très gros gabarit, ni très puissant, avec le temps, je me suis mis à aimer davantage un joueur auquel je m’identifiais davantage. Reconnu pour sa grande vitesse, Tim Raines aimait voler les buts et forcer les autres joueurs à commettre des erreurs. Patient au bâton, il se retrouvait souvent avec le fameux compte de 3 balles et 2 prise et la plupart du temps, finissait par se rendre sur les sentiers en soutirant un but sur balle.

D’une robe jaune bien voilée, cette IPA possède un large collet de mousse bien blanche qui tient bien la route, au moins pour une couple de manches.

En bouche, la texture est douce et très agréable, alors que l’effervescence est modérée. Au niveau des saveurs, on retrouve au premier coussin un débordement d’agrumes et un brin de pêche. C’est très juteux. Au 2e but, on rencontre une belle amertume. C’est un peu résineux, mais surtout herbacé et floral. Le tout se balance à merveille avec les saveurs fruitées. Ça descend drôlement bien et en vitesse jusqu’à la troisième base. On parcourt ensuite la dernière ligne droite sur des notes plus sèches où des notes d’épices nous rattrapent. On glisse sauf au marbre de justesse pour marquer le point.

C’est pas mal bon, on ne tombe pas dans une IPA trop sucré et l’amertume s’affirme bien, sans non plus occuper tout le champ. Je prend une seconde gorgée et je répète le scénario. Me semble que je pourrais faire ça toute la journée. Rien de mieux pour se mettre en forme.

Je suis de ceux qui rêve du retour de nos Amours. Je rêve d’un beau stade à ciel ouvert, car c’est dehors que ça se passe le baseball. Je rêve aussi d’un stade remplie de bières artisanales, où l’on pourrait retrouver cette merveilleuse IPA. Tant qu’à payer 12$, aussi bien que ça soit bon. Mieux encore que tout ça, pourquoi ne pas bouger et allez jouer à la balle? Avec vos enfants, vos amis et vos voisins, amusez-vous, bougez, sortez dehors, lâchez vos écrans, échangez et partagez de beaux moments. C’est ça la vie, c’est ça l’été!

8/10

Laisser un commentaire

Pour oublier votre commentaire, ouvrez une session par l’un des moyens suivants :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s