Mandrill

Singerie hivernale!

Ça sent vraiment le printemps aujourd’hui! Quel plaisir que de sentir ces chauds rayons sur notre visage. Rien de mieux qu’une bière de type saison pour l’occasion, car aujourd’hui, c’est un peu comme si on changeait de saison. Cette saison brett et tropicale de MaBrasserie me semble parfaite pour l’occasion. Il faut dire que cette canette a vraiment fière allure. Son illustration de même que ses belles couleurs en font une des plus belles que j’ai vue. Voyons voir si le contenu est à la hauteur du contenant.

Mes 12 IPA de 2016

En ce 12 du 12, je vous présente les 12 IPA québécoise qui ont marqué mon année 2016.

Les IPA, ou India Pale Ale, est un style qui jouit d’une grande popularité. Elles sont reconnu pour leurs intenses saveurs et ne laissent personne indifférent. Elles se caractérise souvent par une amertume forte, voir même extrême dans certains cas et aussi par des saveurs plus douces, généralement porté vers les fruits. L’aspect fraîcheur joue un grand rôle, car plus elle est fraîche, meilleure elle est. Les propriétés du houblons ayant tendance a s’évaporer avec le temps.

Saison Tropicale

Novembre sous les tropiques!

Le temps doux et ensoleillé des derniers jours nous fait oublier que très bientôt nous serons en plein hiver. L’occasion me semble parfaite pour ouvrir cette Saison Tropicale question de faire un petit voyage dans le sud.

MONSTRE vs. ALIEN

MONSTRE vs. ALIEN

Un combat de double IPA
Sur papier, nous avons 2 double IPA DE 9% alc/vol

Dans le coin gauche, La Tribale de MaBrasserie et dans le coin droit la Dubaï Pillée du Trou du Diable.

Sur le plan visuel, au niveau de la mousse c’est similaire. Au niveau de la couleur, ça se ressemble aussi beaucoup, la Dubaï est peut-être juste un peu plus orangé et foncé que son adversaire. La principale différence réside dans la clarté de la bière, la Tribale étant plus trouble et opaque et la Dubaï plus limpide.

Au niveau de la texture en bouche, la Tribale est un peux résineuse, alors que la Dubaï possède un côté plus sirop.

Pour les saveurs c’est aussi très différent. Commençons avec la Dubaï… Plusieurs fruits sont présents; l’abricot, la mangue et le fruit de la passion. Le sucré est très présent et laisse ensuite place à une bonne amertume chaude et enveloppante. On sent bien la présence de l’alcool. La finale est longue à la fois aigre et fruité. Assez unique comme Double IPA, j’en ai aucune autre en tête que je pourrais comparer.

Pour la Tribale, c’est vraiment différent au niveau des saveurs. On est plus dans les agrumes; l’orange, le pamplemousse rose, le citron et l’ananas. Le niveau de sucre et d’amertume,se compare très bien avec la Dubaï. La finale est un peux moins longue et complexe mais plus fraîche et rafraichissante. Au niveau de la comparaison… Je prends un gros risque en la comparant avec quelque chose d’incomparable, mais elle me semble un peu dans la ligne de la Heady Topper. Ouf, je me pince, j’arrive pas à croire que j’ai vraiment écris ça. Oui, une grosse coche en dessous peut-être, sûrement, mais je crois qu’on peut quand même établir un parallèle.

Bref, deux bières à la base similaire, mais au finale très différentes. La Dubaï me semble mieux conçu pour une froide soirée d’hiver, ou pour être bu autour d’un feu de camp, alors que la Tribale semble mieux convenir au soleil et est plus rafraichissante.

À chaque bière son moment…

Pointage finale:
Tribale 9/10
Dubaï 8/10

Tribale Pale Ale

Blue Friday

Une bonne petite pale ale pour finir la semaine et me réveiller un peu l’esprit. Une petite bière qui est à la fois douce et puissante. Au départ, on se laisse bercer par un océan calme et paisible. Une belle douceur fruité, malté et caramélisé s’installe. Principalement les agrumes au niveau du fruit.

Tribale IPA

Pour faire ressortir la bête en vous!

Une IPA des plus délicieuse, en plein ce qu’il me faut pour starter le week-end. Fraîche, goûteuse, rafraichissante et désaltérante, elle saura également vous transformer en une terrible bête avide de houblon.