La Bretteuse

La Bretteuse
Le Trou du Diable
IPA sauvage vieillie en barrique
7.5% alc/vol

Prendre le temps!

Le temps n’est pas quelque chose que l’on reçoit. C’est quelque chose que l’on prend. C’est ce qui est écrit à l’arrière de la bouteille. Alors, voilà, je vais le prendre pour déguster et aussi écrire sur cette belle Bretteuse. Je crois bien qu’elle le mérite, car c’est une bière qui aime bien prendre son temps. Il s’agit d’une IPA qui a longuement vieillie en barrique avec des brettanomyces. Deux batchs différentes ont été préparées; la première a été vieillie dans des barriques de pinot noir et la deuxième, celle que je déguste présentement, dans des barriques de Zinfandel. La deuxième batch étant prête avant la première, donc si vous la voyez sur les tablettes en ce moment, il s’agit probablement de la version zinfandel.

D’une couleur rappelant le miel, ça robe est voilée et se coiffe d’une belle mousse nous laissant deviner la présence des levures sauvages. En bouche, elles ne tardent d’ailleurs pas à s’exprimer. Les saveurs de ferme sont bien présente; cuire, foin et terre. Elles semblent s’harmoniser parfaitement avec ses saveurs fruitées; agrume, pomme, pêche et prune surette. Je ne saurais trop comment l’expliquer, mais on dirait que ça goûte l’automne et la fin de l’été.

Il n’en demeure pas moins qu’il s’agit d’une bonne bière à boire pendant l’été. Son côté surette est fort rafraîchissant et se balance à merveille avec l’amertume. Même si à la base, nous avons une IPA, au finale, nous sommes vraiment dans un autre monde. Un peu comme Alice, lorsqu’elle se retrouve dans son pays des merveilles. Je dois dire que ce monde est probablement plus beau que la réalité. C’est un bon exemple de ce que le temps, les barriques et les bretts peuvent accomplir. Vraiment, c’est un beau travail d’équipe.

Le passage en barrique de zinfandel ce fait aussi très bien sentir, principalement dans la finale. C’est boisé et vineux. Une douce touche de vanille se fait aussi sentir. Vraiment, une très belle complexité s’en dégage. Je ne sais pas si le temps pourrait bonifier davantage ce nectar, mais je crois bien que oui. La version pinot noir risque d’être également magnifique. Il s’agit d’une belle occasion pour comparer une bière ayant vieillie dans des barriques différentes.

Alors faites comme moi et prenez du temps pour vous et pour déguster cette belle Bretteuse. Laissez-là vous mener au pays des merveilles.

9/10

Advertisements

Laisser un commentaire

Pour oublier votre commentaire, ouvrez une session par l’un des moyens suivants :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s