Mon Top 2017

Mon année 2017 en 17 bières et 17 microbrasseries

L’année 2017 s’achève et c’est le temps de jeter un dernier regarde sur cette année riche en découverte et en nouveauté. Au cours de cette année, j’ai écris plus de 150 articles sur ce blogue. J’ai également visité plusieurs endroit formidable, en plus de réalisé plusieurs de belles rencontres. J’ai vécu plusieurs moments uniques que je ne suis pas près d’oublier et surtout, j’ai dégusté plusieurs bières incroyables.

Pour conclure 2017, comme à chaque année, je vous offre donc un dernier petit cadeau. Il s’agit de mon top 17, qui cette année, se compose de mes 17 plus belles découvertes dans 17 microbrasseries différentes.

St-Maurice

Prenez et buvez-en tous !

La St-Maurice est une Grisette fermentée à 100% avec des levures sauvages et vieillie en foudre de Brunello. Le Brunello est un vin rouge italien sec, robuste, harmonieux et chaleureux qui est considéré comme le vin italien doté de la meilleure longévité. Il s’agit d’une nouvelle bière que Le Trou du Diable nous offre en bouteillle. Elle vient tout juste de faire son apparition sur les tablettes. Difficile de résister à une telle tentation.

Smash Citra

Quand les monstres attaques !

Même si on se fait attaquer par toute une horde de monstres gigantesques, ce n’est pas grave si on est entrain de déguster une Citra Smash du Trou du Diable. Une IPA qui utilise un seul houblon, le Citra et qui semble nous faire oublier les pires problèmes. En plus, est parfaite pour la période estivale.

La Bretteuse

Prendre le temps!

Le temps n’est pas quelque chose que l’on reçoit. C’est quelque chose que l’on prend. C’est ce qui est écrit à l’arrière de la bouteille. Alors, voilà, je vais le prendre pour déguster et aussi écrire sur cette belle Bretteuse. Je crois bien qu’elle le mérite, car c’est une bière qui aime bien prendre son temps. Il s’agit d’une IPA qui a longuement vieillie en barrique avec des brettanomyces. Deux batchs différentes ont été préparées; la première a été vieillie dans des barriques de pinot noir et la deuxième, celle que je déguste présentement, dans des barriques de Zinfandel. La deuxième batch étant prête avant la première, donc si vous la voyez sur les tablettes en ce moment, il s’agit probablement de la version zinfandel.

1er Anniversaire Pub Pit Caribou Montréal

Le 17 mai 2017, le Pub Pit Caribou de Montréal souffle ça première bougie. Pour ce faire, de grandes festivités sont organisées pour les 3 jours suivants, soit les 18, 19 et 20 mai. Pour l’occasion, Thibault nous a préparé toute une liste de bières, c’est malade. Je vous présentes donc 10 bonnes raisons de pas manquer cet événement cette semaine. Attachez bien votre tuque!

Shawi Beach

Je love the beach…

Ok, oui je suis vendu, juste regarder ce label je fond. Ça me calme et ça me fait tellement rêver. Je voyage dans mes souvenirs, la plage, les mouettes, le sable chaud, le bruit des vagues, l’odeur de l’océan, la brise chaude, le soleil chaud, la chaleur suffocante et… Biensure, une bonne bière froide; la cerise sur le sunday…

Les Quatres Surfeurs de l’Apocalypso

Surfer sur la vague de chaleur

À chaque année elle se pointe avec le début de l’été et nous annonce le retour du soleil et de la chaleur. C’est toujours un grand plaisir de retrouver les Quatre Surfeur de l’Apocalypso et de surfer en leur compagnie. Un classique de l’été, elle allie douceur et amertume…

L’impératrice

Sa majesté…

Ce soir fallait que je me gâte, je crois que cette bière convient parfaitement, depuis le temps que j’en entend parler. La journée ensoleillée, mais quand même fraiche semble parfaite également, car ce n’est pas une bière idéale pour les journées chaude d’été.

La reine porte une robe bien noire sur laquelle beaucoup de dentelle s’ajoute. Une mousse riche, épaisse et crémeuse. Une dentelle magnifique qui sur mon verre s’accroche et arrête le temps. Une stature royale et imposante.

MONSTRE vs. ALIEN

MONSTRE vs. ALIEN

Un combat de double IPA
Sur papier, nous avons 2 double IPA DE 9% alc/vol

Dans le coin gauche, La Tribale de MaBrasserie et dans le coin droit la Dubaï Pillée du Trou du Diable.

Sur le plan visuel, au niveau de la mousse c’est similaire. Au niveau de la couleur, ça se ressemble aussi beaucoup, la Dubaï est peut-être juste un peu plus orangé et foncé que son adversaire. La principale différence réside dans la clarté de la bière, la Tribale étant plus trouble et opaque et la Dubaï plus limpide.

Au niveau de la texture en bouche, la Tribale est un peux résineuse, alors que la Dubaï possède un côté plus sirop.

Pour les saveurs c’est aussi très différent. Commençons avec la Dubaï… Plusieurs fruits sont présents; l’abricot, la mangue et le fruit de la passion. Le sucré est très présent et laisse ensuite place à une bonne amertume chaude et enveloppante. On sent bien la présence de l’alcool. La finale est longue à la fois aigre et fruité. Assez unique comme Double IPA, j’en ai aucune autre en tête que je pourrais comparer.

Pour la Tribale, c’est vraiment différent au niveau des saveurs. On est plus dans les agrumes; l’orange, le pamplemousse rose, le citron et l’ananas. Le niveau de sucre et d’amertume,se compare très bien avec la Dubaï. La finale est un peux moins longue et complexe mais plus fraîche et rafraichissante. Au niveau de la comparaison… Je prends un gros risque en la comparant avec quelque chose d’incomparable, mais elle me semble un peu dans la ligne de la Heady Topper. Ouf, je me pince, j’arrive pas à croire que j’ai vraiment écris ça. Oui, une grosse coche en dessous peut-être, sûrement, mais je crois qu’on peut quand même établir un parallèle.

Bref, deux bières à la base similaire, mais au finale très différentes. La Dubaï me semble mieux conçu pour une froide soirée d’hiver, ou pour être bu autour d’un feu de camp, alors que la Tribale semble mieux convenir au soleil et est plus rafraichissante.

À chaque bière son moment…

Pointage finale:
Tribale 9/10
Dubaï 8/10

Mellifera

La preuve qu’il faut toujours donner une deuxième chance.

L’an dernier j’avais détesté cette bière, vraiment aucun wow, très ordinaire. Cette année elle est très différente et cette fois le facteur wow est présent.