Néron

Néron
Brasserie du Bas-Canada
Double IPA
8% alc/vol

Un empire fruité

Pour faire changement, il fait un froid impérial aujourd’hui. Je ne suis pas expert en histoire romaine, mais dans ma tête, l’empereur Néron jouait du violon pendant que Rome brûlait. Je ne sais pas si cette Double IPA de la Brasserie du Bas-Canada arrivera à m’apporter suffisamment de chaleur, mais je suis convaincu qu’elle saura réchauffer mon âme.

Il faut dire que cette jeune brasserie est principalement reconnue pour ses savoureuses bières houblonnées qui s’envolent comme des petits pains chauds. Dans la Néron, ce sont les houblons Galaxy, Citra et Amarillo qui sont en vedette.

Je trouve vraiment le branding de cette canette absolument incroyable et très inspirant. Je remarque que sur ma photo, elle semble se connecter au fils ėletriques, comme si l’empereur faisait le plein d’énergie avant de nous électrocuter avec ses yeux.

Ce qui est assez incroyable avec les IPA d’aujourd’hui, c’est de constater à quel point elles sont voilées et fruitées, et ce même sans l’ajout d’aucun fruit. Visuellement, si on fait abstraction du large collet de mousse, ça ressemble énormément à un bon verre de jus d’orange.

En bouche, c’est très fruité, principalement des fruits tropicaux, comme la goyave, l’ananas, les agrumes, le citron et le fruit de la passion. Des notes de pêches sont aussi présentes.

L’amertume, par la suite, ouvre les portes à des notes plus vertes. Des notes florales, herbacées et un peu épicées qui viennent un peu balancer les choses, mais qui laissent le fruité poursuivre son règne.

Sa puissance en alcool est assez traître, car le tout se boit avec beaucoup de facilité. Très onctueuse en bouche, sa texture est vraiment agréable. Je ressens également un petit côté qui picote les papilles, comme le font certains fruits tropicaux. C’est délicieux.

« Du pain et des jeux ! », c’est ce que le peuple romain scandait à l’époque. Aujourd’hui il faudrait plutôt dire de la bière et du sport. Elle sera parfaite pour votre match du Canadien ou encore les demi-finales du Super Bowl qui auront lieu demain. Parfaite également pour votre après ski. C’est tellement fruitée cette bière pourrait même remplacer votre jus d’orange au brunch du dimanche.

Je vous laisse sur la citation la plus connu de Néron. Condamné à mort, il préfère s’enlever la vie et juste avant il déclare: « Quel artiste meurt avec moi ! ».

8.5/10

Advertisements

Laisser un commentaire

Pour oublier votre commentaire, ouvrez une session par l’un des moyens suivants :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s