Porter Baltique – Scotch Islay 2019

Un autre visage

Il s’agit de la dernière batch de la version de la Porter Baltique – Scotch Islay issue de la série Barils d’exception. Je la garde précieusement depuis quelques mois pour une soirée comme celle-ci, où la chaleur et l’humidité extrême nous forcent à ralentir. Des fûts de scotch single malt d’Islay ont été utilisés. Pendant 12 mois, la bière s’est imprégnée des fûts pour ensuite être mise en bouteille. J’imagine qu’il s’agit d’un 2e passage dans les barriques, car la première batch avait séjourné seulement 2 mois.

Porter Baltique – Cognac

Si vous payez éééééééé!

Elle se faisait attendre! Ça faisait un certain temps qu’on attendait une nouvelle version de cette fameuse série « Barils d’exception ». Cette dernière version est un assemblage de Porter Baltique et de Weizenbock élevées 9 mois en fûts de cognac. Plume serait sûrement ravi d’essayer ça!

Porter Baltique – Scotch Islay

Encore et encore!

Il s’agit de la dernière version de la Porter Baltique – Barils d’exception. Elle fut offerte en décembre dernier, pendant le release de leur Double IPA. Cette fois, des fûts de scotch single malt d’Islay ont été utilisés. Pendant 2 mois, la bière s’est imprégnée des fûts pour ensuite être mise en bouteille. J’attendais une journée froide comme aujourd’hui pour enfin y tremper les lèvres. Il faut dire que je suis amateur de scotch et que les scotch d’Islay me plaisent particulièrement.

Porter Baltique – Barils d’exception

Ceci n’est pas une Porter Baltique

Cet été, les Trois Mousquetaires nous ont offert une autre version « Barils d’exception » de leur fameuse Porter Baltique. Il s’agit d’une version vraiment très unique, seulement 200 bouteilles ont été produites à partir d’un fût de bourbon de 1978 (celui la même qui a servit à la première version de baril unique). Cette fois, la Porter Baltique a dormi 8 mois dans ce fameux baril, avec des prunes, des abricots et des levures sauvages brettanomyces. Je dois vous dire que j’étais vraiment très curieux de découvrir comment les bretts allaient transformer cette bière.

Déjeuner Impérial – Grande Cuvée

Ah! Si j’étais un roi…

Les Trois Mousquetaires nous ont offert cet automne une autre bière d’exception il s’agit cette fois d’un stout impérial vieillie 3 mois en fûts de bourbon de 14 ans auquel a aussi été ajouté du bois d’érable. Elle a ensuite été infusée à froid avec du café de première qualité (Tanzanie-Caracoli). Ça n’en prend pas plus pour me mettre l’eau à la bouche!

Porter Baltique – Scotch Speyside

Speyside, dark side, my side…

Gros coup de cœur que cette version de la porter baltique des Trois Mousquetaires élevée 5 mois en fûts de scotch single malt Speyside.

La mousse est légère et le liquide est noir comme de l’encre. La température de dégustation est importante, pour bien apprécier, il faut déguster cette bière à 10 degrés et plus. Plus elle est chaude, plus le scotch ressort et plus le sucre s’efface.

Porter Baltique – Baril Unique

Bonne fin d’année 2015

Je termine l’année avec ce baril unique, seulement 200 bouteilles ont été produites. Cette bière déjà très reconnu pour sa version régulière, est pratiquement devenu une légende avec sa version vieillie en fût de bourbon. Avec cette version baril unique, il marque un autre grand coup, portant cette bière encore plus loin. Un peu plus haut, un peu plus loin… (J’entent Ginette Reno)

Ce qui est le plus incroyable dans cette bière c’est ça complexité, le tout avec une douceur incroyable, et ce même avec 10.5% alc/vol. Elle nous amène plus loin, plus haut, car ici, on ne parle plus que de chocolat, de noisette, de boisé et de bourbon, on tombe également dans le domain fruitié; les prunes, les abricots et la poire. Je note aussi la présence de la réglisse. Le tout enrobé d’une belle rondeur, un petit côté crémeux et on finit par sentir la chaleur. Et voilà que je me pose la question suivante, comment faire évoluer encore plus loin cette bière? Je crois que nous sommes au sommet, mais qui sait… LTM nous a vraiment surpris cette année, ils ont réalisé un grand pas en avant. Sky is the limit.

Bref, une année des plus incroyable pour eux… Clairement dans les tops au Québec.
J’ose à peine imaginer 2016.