Microbrasserie Le Naufrageur

Pour les vacances, nous avions planifier un petit voyage en famille de deux semaines en Gaspésie. Pour la première fois de ma vie, j’allais faire le tour de cette belle région. Beaucoup d’excitation avant le départ, surtout que plusieurs belles microbrasseries se retrouvent sur la route de l’Est.


À l’abordage!

Sixième et dernier arrêt:
Microbrasserie Le Naufrageur
586, boul Perron, Carleton-sur-Mer
Mardi le 15 août 2017

Nos vacances en Gaspésie tirent à leur fin. Dans quelques jours, se sera le retour à la maison, mais un dernier arrêt s’impose. Il s’agit de la Microbrasserie Le Naufrageur, située à peine à quelques minutes de notre camping. L’endroit est bien situé, en plein cœur de Carleton-sur-Mer et semble bien ancré dans la communauté. Sa terrasse me plaît beaucoup, mais aucune table de libre, alors on s’installe à l’intérieur.

Environs une quinzaine de bières de la microbrasserie sont offerte en fût. Difficile de faire un choix, mais finalement je m’arrête sur leur Westcoast que je commande en pinte. Il s’agit d’une cream ale pale ale intéressante, surtout par son côté crémeux et qui se boit facilement. En plein ce que j’avais besoin pour apaiser ma soif.

Ma conjointe, pour ça part, opte pour le carrousel. Vraiment, ce fut un bon choix qui nous a permis de goûter à plusieurs bières différentes. L’Empress of Ireland étant selon mes goût, celle qui c’est le plus démarqué. Il s’agit d’un délicieux porter à l’ancienne, un peu acide et ayant une finale légèrement fumée menant sur des notes de caramel. Un excellente bière que je me suis d’ailleurs procuré par la suite à la petite boutique juste à côté. C’est l’endroit parfait pour faire des réserves de leur produits et où l’on retrouve également plusieurs articles promotionnels.

Parmi les bières que j’ai ramené au camping, j’ai adoré La Carrick, un délicieux scotch ale que j’ai pu déguster lors de notre dernière soirée, autour d’un feu de camp sur le bord de l’océan. Une bière dont je vous parlerai plus en détails dans un prochain article, de même que ça version en vieillie en fût de cognac.

Quel bel façon de terminer se merveilleux voyage de 2 semaines en Gaspésie. Déjà, Gaspésie, tu me manques. Il faudra se revoir bientôt, encore beaucoup de tes trésors il me reste à découvrir.

Advertisements

One Comment Add yours

Laisser un commentaire

Pour oublier votre commentaire, ouvrez une session par l’un des moyens suivants :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s