Sept Carrée

Sept Carrée
Brasserie Artisanale Maltstrom
Farmhouse IPA Brett
7% alc/vol

Se tourner la langue sept fois…

Le 21 octobre dernier, Maltstrom célébrait son premier anniversaire en grand avec un bottle release. La Sept Carrée était une des vedettes de cette journée. Il s’agit d’une Farmhouse IPA Brett, affinée en fût de chêne français pendant 7 mois avec des levures sauvages brettanomyces et un dry hop en finale avec les houblons australiens Rakau et Enigma. Dès que j’ai vue cette bière, je mourrais d’envie d’y tremper mes lèvres. Alors, ce soir, je ne vais pas tourner les coins ronds pour vous en parlez.

La Sept Carrée possède une robe de couleur orangée portant vers l’ambre. Elle est vraiment trouble et voilée. Son collet se compose de fines bulles qui s’accrochent à la parois du verre. Une douce mousse bien contrôlée vient caresser notre palais.

En bouche, nous ne sommes pas dans quelques choses de conventionnel. Nous avons d’abord les levures sauvages qui font ressortir son côté Farmhouse avec des saveurs de cuire, de foin et de ferme. De belles saveurs amères et sèches qui s’expriment en douceur et qui donnent envie de se lancer dans un petit sept carrée.

Par la suite, nous avons le fruité qui entre dans la danse en nous offrant des notes un peu plus sucrées. Elles nous mènes dans un verger où l’on retrouve des fruits bien mures comme l’abricot, la pêche et la prune. Ils se mélangent à des fruits un peu plus tropicaux comme les agrumes et la mangue. Je détecte également la présence de mûres et de fraises qui ajoutent une petite touche d’acidité. C’est assez délicieux comme mélange. Vraiment deux houblons bien choisi et très intéressant.

Au fil de la dégustation, un bel équilibre se dégage entre le sucré et l’amer. Les saveurs sont complexe et les quatre coins de notre bouche sont pleinement sollicités. C’est un long voyage des plus stimulant. Le taux d’alcool se fait également sentir et apporte une certaine chaleur qui nous encourage à poursuivre la danse.

La finale nous dirige vers les fûts de chêne et ajoute une couche supplémentaire de saveurs et de complexité. C’est bien boisé et sec, un peu herbacé et résineux, un délicieux mélange qui s’étire longuement en bouche et qui s’entremêlent avec les fruits. Inutile de vous dire que la dégustation se déroule à un rythme assez lent. C’est une bière qui nous pousse à prendre notre temps et à se tourner la langue sept fois avant d’avaler, question de bien savourer chaque gorgée. Comme si chacune serait la dernière.

Longue vie à Maltstrom et oui, nous en voulons encore plus de ces bières uniques et complexes. Je crois que vous n’avez pas fini de nous impressionner et d’explorer toutes sortes d’avenue. Votre X Cube, une India Triple Lager – Lake Aged qui a pasé 9 mois au fond d’un lac de Lanaudière, en est un autre bon exemple. C’est toujours un plaisir de vous boire!

9/10

 

Advertisements

One Comment Add yours

Laisser un commentaire

Pour oublier votre commentaire, ouvrez une session par l’un des moyens suivants :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s