Courtepointe #5

Courtepointe #5
Lion Bleu Microbrasserie
Assemblage
6% alc/vol

Un gros câlin

Bon, bon, c’est vendredi, le ciel est tout gris, mais j’ai vraiment envie de me gâter un peu. J’ai choisi d’y aller avec la Courtepointe #5 de Lion Bleu. Spécialement assemblées pour le 4e anniversaire de la microbrasserie, cet assemblage se compose de 4 tonneaux différents. Dans les 2 premiers nous retrouvons une Farmhouse 100 % fermentée en fût de chêne, soit un avec du marc de raisin et l’autre, avec de la rhubarbe locale, le tout vieilli 12 mois. La troisième barrique se compose de saison Impériale avec de la rhubarbe et des Bretts affinés 14 mois. Finalement, la quatrième barrique est une saison sauvage mûrie 12 mois. C’est vraiment le genre de description qui me parle beaucoup.

Visuellement parlant, nous avons quelque chose d’assez voilée sur lequel une mousse assez festive et éphémère se déploie. Ça couleur est magnifique, c’est un orangé assez éclatant qui semble sortir tout droit de l’automne.

En bouche, ça débute avec un gros « wow ». Je n’ai pas crié, mais dans ma tête, je vous jure que ça résonnait fort. Il me semble que ça fait un bon moment que je n’avais pas déguster quelque chose d’aussi complexe. D’abord, nous avons des saveurs un peu surettes et acidulées qui viennent nous courtiser. Des saveurs de raisins vieillis se dévoilent à nous et nous apportes de délicieuses notes vineuse. De manière plus discrète, la rhubarbe fait aussi sentir sa présence. Le tout est un peu sucré, mais demeure bien sec et assez pétillant.

Difficile de passer à côté de son aspect farmhouse qui se démarque bien. Les levures sauvages nous apportes des notes rustique de cuire, de foin et de ferme. J’ai l’impression de me retrouver en pleine campagne, au cœur d’un grand verger de pomme.

La finale, bien sèche, nous mène dans une vieille maison de bois où le plancher craque sous nos pas. De nouvelles notes fruitées si trouvent: pêche, prune et noyau. Chaque gorgée semble un peu différente de la précédente et nous laissent découvrir de nouvelles saveurs. Quel beau voyage!

« Courtepointe » semble parfaitement convenir à cette bière, car un peu comme la couverture du même nom, on se retrouve avec un assemblage de plusieurs morceaux différents. Le tout demande beaucoup de temps et de minutie, mais le résultat est assez spectaculaire. Une belle harmonie se dégage de cette bière qui possède une forte personnalité et beaucoup de charme. C’est le genre de chose qui nécessite beaucoup d’amour, de temps et patience, mais qui nous apporte un sentiment de paix. Comme un gros câlin, elle nous procure aussi chaleur et réconfort.

Un beau petit bijou d’Alma.

9/10

Laisser un commentaire

Pour oublier votre commentaire, ouvrez une session par l’un des moyens suivants :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s