Tordeuse Impériale

Tordeuse Impériale
La Souche Microbrasserie
Black IPA impériale à l’épinette
9% alc/vol
90 IBU

Méchante bonne bébitte

Avec cette première accumulation de neige et le froid qui s’installe, il faut dire que la « Tordeuse Impériale » de La Souche arrive à un moment très opportun. Je suis tombé sous son charme lors du Mondial 2018. Cette IPA noire impériale à l’épinette a également été couronnée meilleure Black IPA au monde au World Beer Awards 2019. Bref, c’est avec beaucoup de plaisir que je replonge dans cette bière.

Elle se présente dans une belle robe brune très sombre qui laisse un peu passer la lumière. En fait, nous ne sommes vraiment pas loin du noir. Son collet de mousse, de couleur beige, est généreux et affiche une apparence crémeuse.

En bouche, l’effervescence est modérée et l’on retrouve une texture légèrement crémeuse. L’amertume ne passe pas par 4 chemins et vient directement à notre rencontre. Puissante, elle me fait reculer quelques années en arrières, car aujourd’hui, j’ai l’impression qu’on laisse malheureusement, trop souvent de côté. Ici, c’est le genre d’amertume que j’aime bien et qui descend dans la gorge et s’y installe un bon moment.

Elle apporte sur son chemin de belles saveurs résineuses provenant de l’épinette, mais aussi des notes herbacées et d’agrumes qui proviennent des houblons américains. C’est bon!

Le tout s’accompagne des arômes bien torréfiés du malt noir. De délicieuses saveurs qui nous rapproche du café et du chocolat noir. Une certaine vague sucré finit par émerger de toute cette amertume et rééquilibrer un peu nos papilles. On y retrouve un peu de caramel, de mélasse et des épices.

Sa puissance s’affiche également au travers de son taux d’alcool. C’est une bière forte et un peu liquoreuse qui nous emmitoufle dans une belle chaleur. C’est une méchante bonne bébitte que cette tordeuse, c’est en plein ce dont j’avais besoin aujourd’hui, pour me donner le courage d’affronter cet hiver précoce.

Clairement, Black IPA n’est pas un style très en vogue actuellement. Les Black IPA Impériales le sont probablement encore moins. Ce style hybride, quelque part entre la IPA et le stout demeure pour moi un style intéressant dans lequel j’aime bien replonger lorsque l’occasion se présente.

C’est une bière au profile évolutif qui devrait assez bien se conserver. Je serais assez curieux de voir ce qu’un affinage en barriques pourrait lui apporter. Je crois que des barriques de tequila pourrait être un mariage assez intéressant. Faites-vos provisions, l’hiver s’annonce bien long.

8/10

Laisser un commentaire

Pour oublier votre commentaire, ouvrez une session par l’un des moyens suivants :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s