Grote Slechte Bruin

Grote Slechte Bruin
Brasserie Dunham
Oude Bruin
7% alc/vol

Le printemps qui s’installe

Soudainement, j’ai presque l’impression d’être en été. Il fait beau, c’est la première journée où je peux sortir dehors en t-Shirt et profiter du soleil. On a pris une longue marche et maintenant, c’est le moment de se gâter. Ça fait tellement longtemps que j’attends ce moment. Ça fait tellement du bien sortir et prendre l’air.

Pour m’accompagner dans ce moment parfait, j’ai ouvert la « Grote Slechte Bruin » de Dunham. Il s’agit d’une Oud Bruin, un style méconnu et mal-aimé, mais que j’aime bien personnellement. Cette brune des Flandres a patiemment été élevé en Foudres de chêne de 100HL. pendant 18 mois.

Elle se présente sous une belle robe trouble et sombre, mais qui laisse passer la lumière et de couleur orange-cuivrée. Son collet, de couleur beige, est délicat et se transforme en mince voile.

En bouche, on se retrouve dans un paysage de saveurs que nos papilles ne sont pas habituées de voir. C’est un fresque au saveurs matures, où le temps semble s’épanouir et exprimer ses propres arômes.

On se retrouve dans une palette acidulée, dont les couleurs nous mêmes vers des notes de balsamique et de noisettes. Les notes boisées sont bien présentes et viennent apporter une belle profondeur et complexité.

Les saveurs fruitées sont également au rendez-vous, mais on parle de fruits bien mures. La cerise se démarque, mais les prunes et les figues ne sont pas loin derrière. Le funky affiche aussi ça présence avec des notes rustiques et un soupçon de cuire.

Parfaite pour la moment présent. C’est une bière à la fois complexe et rafraîchissante. À boire au soleil, c’est une ode au plaisir et à la vie qui nous mène directement dans le printemps. Parfaite pour votre apéro, elle tiendra également une belle place sur votre table.

Deux autres déclinaisons de ce délicieux nectar sont également offertes; une aux figues et une autre aux framboises noires. Dans les deux cas, je ne peux que saliver en les imaginant.

Comme toujours, Dunham nous offre ici aventure fabuleuse. Rarement on se trompe avec eux.

8.75/10

Laisser un commentaire

Pour oublier votre commentaire, ouvrez une session par l’un des moyens suivants :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s