Sir Wallace Hivernale

Sir Wallace Hivernale
Microbrasserie À la Fût
Assemblage de Scotch Ale
8.3% alc/vol

Yes sir!

Je ne sais plus trop quel jour nous sommes, mais j’ai entendu dire que c’était le vendredi saint. Une chose est sure, c’est une journée de pyjama, hyper relaxe, sous les nuages, la pluie et en plein coeur du pic du confinement. Cette deuxième édition de la « Sir Wallace Hivernale » de la Microbrasserie À la Fût, est un assemblage de scotch ale jeune et scotch ale maturé 13 mois dans 5 fûts différents: rhum, bourbon, tequila, chêne américain et français.

Que demandez de plus?

Elle se présente sous une jolie robe brune foncé, dont le collet est festif. Sa mousse beige recule rapidement et vient former un cercle.

En bouche, l’effervescence est bien sentie, mais je lui laisse le temps de gagner quelque degrés avant de me lancer. Les notes acidulées me surprennent, car elles sont rarement présentes dans une scotch ale, mais nous sommes ici dans un assemblage. Ceci étant dis, ces notes acidulées sont quand même bien loin de me décevoir, c’est même le contraire, car je ne suis pas trop une bébitte à sucre.

Nous sommes dans un merveilleux mélange de fruits séchés, comme la figue, la datte et le pruneau, auquel s’ajoute une touche de prunes confites. Des notes de balsamique sont aussi au rendez-vous, nous offrant un petit clin d’œil à la Oud Bruin.

On reconnaît malgré tout certaines caractéristiques d’une scotch ale, comme ses notes un peu caramélisées. C’est un caramel un peu brûlé qui ce rapproche de l’érable.

Les notes maltées et torréfiées arrivent en renfort pour harmoniser le tout. Elles s’accompagnent de saveurs boisées qui apportent une touche plus sèche et légèrement astringente.

Comme si la complexité n’était pas encore assez présente, les barriques viennent décupler le tout. C’est une véritable catalyseur de complexité et de saveurs. Le rhum se laisse sentir, de même que le bourbon, mais je suis heureux de constater que la tequila semble se démarquer un peu plus. Elle apporte sa petite touche funky et fuzzy qui lui est propre. Ça n’en prenait pas plus pour complètement me faire craquer.

Clairement, nous sommes en présence d’une bière d’exception. À la fois réconfortante et rafraîchissante, grâce à son côté acidulé, elle nous offre une complexité incroyable. Son potentiel de garde me semble intéressant.

Rien de mieux pour regarder votre banc de neige fondre, si jamais vous en êtes encore incommodé. Elle me donne envie de partir un bon feu de camp. Malheureusement, avec le confinement, je ne peux pas vraiment la partager. Disons que c’est un beau problème dont je ne me soucie pas vraiment.

9/10

Laisser un commentaire

Pour oublier votre commentaire, ouvrez une session par l’un des moyens suivants :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s