Oaxaca

Oaxaca
Microbrasserie Le Castor
Old ale affinée en fûts de mezcal
8% alc/vol

Unique en son genre

En cette avant dernière journée de l’année, la météo nous sert un cocktails assez particulier qui me porte vers une bière au profile également particulier, la « Oaxaca » de la Microbrasserie Le Castor. Cette old ale, est d’abord fermentée avec une souche de levure anglaise pour ensuite être affinée pendant 8 mois dans de vieux fûts de mezcal provenant de Oaxaca. Ils contenaient auparavant du mezcal añejo de 3 à 6 ans. Moins connu que sa proche parente la tequila, le mezcal apporte des saveurs plus fumées et robustes grâce au procédé traditionnel de torréfaction des cœurs d’agave, dans une fosse à feu ouvert.

Sa mousse légère et festive recule rapidement pour laisser toute la place à ce liquide orange-brunâtre, trouble et relativement sombre.

En bouche, l’effervescence est délicate, alors que sa texture et un peu soyeuse et liquoreuse. On recommande une température de 8-12 degrés pour la dégustation. J’entame donc le tout en douceur.

Les saveurs fumées sont bien présentes, surtout lors des premières gorgées. Peu à peu, notre palais semble les apprivoiser et les oublier, pour mener notre focus ailleurs. Elles demeurent tout de même une sorte de ligne centrale, autour de laquelle les autres saveurs viennent à tour de rôle valser.

Elles sont bien nombreuses et se bousculent. Un bel équilibre se dessine entre les saveurs sucrées, acidulée et amères. On retrouve des notes funky et rustiques qui s’accompagnent de saveurs boisées, de cuire et de tannins. Un petit côté vineux semble présent. Des notes fruitées se laissent également découvrir. On semble être quelque part entre une prune bien mûre, sucrée et légèrement surette et une camerise bien juteuse.

La fumée, parfaitement bien dosée, marche sur une mince ligne dont il serait tellement facile de s’éloigner. Plus la dégustation avance et plus sa présence est envoûtante. On sent bien l’alcool, mais encore là, on ne tombe pas dans l’excès et tout semble vouloir s’équilibrer. Les saveurs fuzzy et particulière de la tequila se font sentir, mais de manière délicate et harmonieuse.

Très belle découverte que cette « Oaxaca ». Unique en son genre et complexe, elle viendra combler l’amateur de saveurs fumées ou de tequila (mezcal). Bien équilibrée, elle se boit facilement, mais on préfère la déguster en douceur pour pleinement l’apprécier. Je serais curieux d’en mettre une de cote pour voir de quel manière elle va évoluer.

Je n’ai jamais eu la chance de déguster un verre de mezcal, mais j’aime beaucoup la tequila et les saveurs fumées. Je suis donc vraiment très curieux de découvrir cette bière au profile unique. J’inscris donc cet alcool fort sur ma liste pour 2020, je crois que je dois absolument le découvrir.

8.75/10

One Comment Add yours

Laisser un commentaire

Pour oublier votre commentaire, ouvrez une session par l’un des moyens suivants :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s