Éloge de la Lenteur (Herbes et Gadelles)

Éloge de la Lenteur (Herbes et Gadelles)
Brasserie distillerie Champ Libre

 

Prendre le temps

Dans ce monde où l’on passe notre temps à courir, on entend souvent dire que le temps c’est de l’argent. Dans cet univers un peu fou, où tout doit se faire rapidement et où l’on doit toujours être plus vite et plus productif. On oublie souvent qu’il faut parfois s’arrêter. Tant de choses sont pourtant meilleures lorsque l’on prend le temps de les faire plus lentement. Ceci nous permet de mieux les faire et surtout et surtout de mieux savourer le moment présent. Après tout, le bonheur, c’est dans le moment présent qu’il se trouve.

Étant l’une des premières toutes premières bières de la Brasserie distillerie Champ Libre, l’Éloge de la Lenteur, une Saison, est également un des ses produits phares, que l’on retrouve régulièrement. Depuis peu, elle est passé au format canette, donc encore plus facile de la traîner un peu partout avec vous au travers de vos expéditions. C’est une bière parfaite pour vous aider à ralentir le rythme et savourer chaque seconde du temps qui passe.

Deux versions de cette bière ont vue le jour en fin d’année 2019: l’Éloge des Herbes et l’Éloge des Gadelles. Voici donc mes notes de dégustation sur c’est 2 délices.

 

image

Éloge des Herbes


Brasserie distillerie Champ Libre
Assemblage de Saison
5% alc/vol ???

C’est un assemblage d’Éloge de la lenteur (80%) et de Bons Temps (20%) qui sont affiné en tonneaux de liqueur d’herbes allemande. C’est le genre de description dont j’essaie d’assembler les morceaux dans ma tête et dont j’arrive rapidement à la conclusion que ça doit-être vraiment bon.

La Bons Temps est une bière de Champ Libre que j’ai beaucoup apprécié et que j’ai d’ailleurs déguster de nouveau à deux reprises pendant le temps des fêtes. Si jamais vous voyez encore quelques bouteilles, n’hésitez pas à l’acheter, car elle résiste vraiment bien au passage du temps.

Revenons à l’Éloge des Herbes. Elle se présente dans une robe bien voilée de couleur jaune paille. Son collet, d’intensité moyenne, nous offre une mousse blanche et un peu festive.

En bouche, je reconnais bien l’Éloge de la Lenteur, avec sa levure de Saison et son côté très apaisant. Nous sommes cependant ici, dans quelque chose de beaucoup plus complexe. Nous avons d’abord une plus grande présence d’alcool. On retrouve même un petit côté liquoreux. La saveurs des herbes sont clairement en vedettes. C’est un mélange complexe et raffinée. Des notes de thym, de coriandre, de menthe et de basilic semblent, entre autre, se démarquer.

Le tout est adoucit par des saveurs de céréales rustiques et par par la levure de Saison, qui nous offre une douce caresse venant en partie, effacer le passage des herbes. Le tout se termine sur des notes bien sèches, astringente et boisée sur lesquelles on peut divaguer un certain temps. Une touche d’épices complète le tout. C’est assez délicieux merci!

Dehors, c’est un froid extrême, un peu plus et la bière gelait pendant la prise de photo. Vraiment, je me sens entrer dans une lenteur extrême et je passe du très bon temps, bien au chaud, dans la maison, derrière quelques rayons de chaud soleil qui traversent la fenêtre du salon. Le tout dans le silence absolu. Ça fait du bien!

C’est une très belle Éloge que cette Éloge des Herbes. Vraiment. rien de mieux pour ralentir et garder notre âme bien au chaud.

8.75/10


 

image

Éloge des Gadelles


Brasserie distillerie Champ Libre
Saison aux gadelles
5% alc/vol

Cette version est affinée avec des gadelles du verger de la fromagerie Ruban Bleu, un endroit que je connais bien et située dans la même localité que Champ Libre. En passant, leur fromage sont assez incroyable, le détour en vaut la peine.

Elle se présente dans une jolie robe rose-orangée timidement voilée et dont le collet de mousse blanche est d’intensité moyenne.

En bouche, nous sommes en présence d’une bière légère et délicate. Les gadelles, connu également sous le nom de groseilles à grappe, apportent leurs saveurs fruitées et légèrement acidulées. C’est un fruit dont on n’entend plus tellement parlé, mais qui me rappel de bons souvenirs d’enfance.

Les levures saison sont bien présentes et s’accompagnent de notes de céréales rustiques. Plus elle gagne en température et plus la bière semble s’épanouir. Le tout demeure peu sucré et bien sec en bouche. C’est un peu poivrer et légèrement astringent. Des notes légèrement boisée se font également sentir en finale. Le tout est facile à boire et demeure très rafraîchissant.

C’est bon et comme pour l’Éloge de la Lenteur, version originale, c’est une bière apaisante, parfaite pour relaxer dans son coton ouaté et nous donner l’impression d’arrêter le temps.

8/10

Laisser un commentaire

Pour oublier votre commentaire, ouvrez une session par l’un des moyens suivants :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s