Turlupine – Assemblée

Turlupine
Microbrasserie Pit Caribou
Imperial Stout
10.5% alc/vol

Stairway to Heaven Hill

Le soleil vient nous rendre visite en ce jeudi plutôt glacial. L’automne est solidement installer et on sent que l’hiver est à nos portes. Le soleil me semble plus précieux que jamais, avec sa chaleur et surtout sa lumière. Ça me donne envie de me gâter un peu avec cette Turlupine de Pit Caribou. Il s’agit d’un stout impérial dont une partie a été affinée en fût de bourbon Heaven Hill pendant 6 mois. Ça promet!

Plus noire que noire, une belle mousse moka vient la recouvrir pour un certain temps. Un peu comme le soleil, elle recule rapidement pour nous laisser tomber dans une lourde noirceur d’octobre.

En bouche, je suis un peu surpris par la forte présence du bourbon, même si seulement une partie a subit un passage en fût. De belles saveurs de chocolat et de café ne tardent pas à s’ajouter. On y retrouve aussi une belle présence de malt et de torréfaction. Une forte amertume s’en dégage, venant s’équilibrer avec le sucre. Oh que c’est bon!

C’est bien rond et son aspect liquoreux me séduit. Sa puissance en alcool se fait même un peu sentir dans la fond de la gorge. Elle nous procure toute la chaleur nécessaire pour nous faire oublier le temps froid. Son effervescence est parfaitement bien contrôlée, juste la petite touche requise pour ce type de bière.

Le tout se termine sur des notes d’anis et de mélasse pour ensuite revenir vers le chocolat noir et la bourbon. C’est riche et assez complexe. Chaque gorgée me donne l’impression de descendre un long escalier en spirale qui me mène dans un sous-sol de plus en plus sombre.

L’amateur de stout impérial sera heureux de tremper ses lèvres dans ce précieux nectar. C’est une bière parfaite pour nous aider à affronter le froid, une sorte de gros dessert réconfortant. Une bière de dégustation par excellence, qui se laisse boire lentement et passionnément. Sombre, elle illumine mon intérieur. Sans aucun doute, elle pourrait se bonifier avec le temps. Je vais devoir me faire des provisions, l’hiver s’annonce rude et long.

8.75/10

Advertisements

Laisser un commentaire

Pour oublier votre commentaire, ouvrez une session par l’un des moyens suivants :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s