Ginnungagap

Ginnungagap
Collaboration Dunham et Albion
Assemblage
7.2% alc/vol

Un gouffre sans fond

La 5e bière du Bottle Release que je vous présente est la Ginnungaga. Elle est le résultat d’une belle collaboration entre Albion et Dunham. Il s’agit d’une pale ale anglaise 100% brett assemblée à de l’Arctic Ale (old burton ale barriquée). En cette journée grise d’automne, elle me semble un choix très approprié. Je sens qu’elle risque de bien me plaire.

Selon Wikipedia, Ginnungagap était le nom donné à un vaste gouffre dans la mythologie nordique. C’est un abîme si profond que son fond était inconcevable. La température à l’intérieur de ce gouffre était si basse qu’elle aurait gelé un homme instantanément en bloc de glace.

Elle se présente sous une robe orange-cuivrée très lumineuse. Son collet de mousse est léger et irrégulier, laissant présager une belle présence des brett. Il demeure présent bien longtemps, mais finit tout de même par sombrer presque complètement avec le temps.

En bouche, c’est particulier et un peu déstabilisant. C’est avant tout très sec et assez pétillant sur la langue. Je ressens aussi un petit côté funky. De riches saveurs maltées ne tardent pas à se faire sentir. Elles s’accompagnent de délicieuses notes de caramel, de pain et d’épices. Son côté anglais ne fait aucun doute.

Un certain niveau de sucre se fait sentir, mais les brett viennent se mettre sur son chemin et freiner sa progression. Elles ajoutent un aspect vraiment très sec à cette bière, tout en nous laissant découvrir de nouvelles saveurs. Une belle présence de cuire se glisse et s’accompagne de notes d’agrumes, de bois, d’herbe, d’animal et de terre. C’est un monde froid et sec avec peu de végétation qui semble annoncer l’hiver.

Le tout me semble parfaitement bien balancé; pas trop sucré, pas trop amer, un peu d’acidité. Nous sommes aussi quelque part entre la bière forte anglaise malté et une bière sauvages. On y retrouve une bonne dose d’alcool pour nous réchauffer, mais sans non plus nous assommer.

C’est un type de bière qui se boit lentement, mais que je pourrais bien boire à l’infini. D’ailleurs, elle pourrait bien m’emporter dans se gouffre dans fond et me transformer en bloc de glace. Elle me garderait tout de même bien au chaud à l’intérieur, dans mon âme et mon cœur. Parlant de cœur, vous avez sans doute senti que je l’aime beaucoup. Elle se démarque de ce que l’on retrouve sur le marché.

Parfaite pour le temps froid qui nous attends, je crois que ça m’en prendrait quelques-unes pour passer au travers de l’hiver qui s’en vient. Parfaite pour accompagner un copieux repas et pour les jours de grisaille. Vous arriver sans doute à l’apprivoiser.

8.75/10

Advertisements

Laisser un commentaire

Pour oublier votre commentaire, ouvrez une session par l’un des moyens suivants :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s