Barouetski

Barouetski
La Souche Microbrasserie
Saison noire impériale
10.5% alc/vol
70 IBU

Bon en tabarouette

En ce jour de pluie et de début de week-end, je feel un peu dark. Mon choix se porte sur un style particulier, une saison noire impériale, américanisée et houblonnée à l’Amarillo et brassée par « La Souche ». La seule autre bière de ce style que je connais est la fameuse Isseki Nichõ, une de mes favorites de Dieu du Ciel. C’est donc avec une certaine excitation que j’ouvre cette bouteille.

Cette bière noire, possède une robe brune très foncée, pratiquement noire et un collet de mousse beige pâle, très généreux, tenace et sculptural qui lui donne une certaine apparence de dessert.

En bouche, les premières gorgées se composent principalement de mousse. Lorsque le liquide arrive à se rendre sur mes papilles, c’est l’amertume qui m’accueille. Des saveurs houblonnée s’installent et apportent des notes assez résineuses et torréfiées. Une amertume puissante qui me rappelle également le chocolat noir et le café expresso. C’est légèrement fruité. Des notes d’agrumes sont présentes.

On tombe par la suite dans des saveurs de pain pumpernickel bien grillé qui s’accompagnent de notes maltées et bien poivrées. C’est un poivre qui nous ouvre les portes d’une longue finale bien sèche et rustique. On se retrouve alors sur un chemin aride, terreux, boisé et herbacé, où des notes de cuire et de petits fruits secs viennent nous rejoindre. Ses notes fruitées et sucrées s’expriment de plus en plus, à mesure que la dégustation avance.

Bien loin d’un stout impérial auquel nous sommes habitués, cette bière est beaucoup moins sucré, plus amère et plus sèche. Dans un premier temps, elle nous semble peu attirante, mais on finit par l’apprivoiser et l’adopter. Son amertume se démarque et vient même se frayer un chemin assez loin dans la gorge. Elle m’apporte également beaucoup de réconfort et de chaleur. C’est bon en tabarouette!

Même si nous sommes dans quelques choses d’assez différent, on peut faire un certain parallèle avec la Isseki Nichõ. Plus amère et d’un peu moins balancée, elle n’en demeure pas moins délicieuse et tout à faite parfaite pour le mood dans lequel je suis.

Voilà que la pluie s’arrête et que le soleil vient nous visiter.
Beau, s’annonce le week-end.

7.75/10

Laisser un commentaire

Pour oublier votre commentaire, ouvrez une session par l’un des moyens suivants :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s