Stout Incendiaire

666, un plaisir infernal

Pour cet 666e articles de mon blogue, je pense avoir trouvé la bière idéale, le « Stout Incendiaire » de 8e Péché, qui est brassé par La Barberie. Il s’agit d’un Stout impérial contenant une bonne portion de seigle et une touche de malt fumé. Agrémenté de café et piment fort, il a ensuite passé un an en barriques de Bourbon Heaven Hill et barriques de Rye Whisky.

Brooklyn Bridge

Du jamais bu!

Dans l’attente du fameux verglas, c’est présentement le déluge. Il pleut abondamment, alors on passe une petit journée relaxe à la maison. J’en profite pour ouvrir cette Quadruple IPA brassée, pas très loin, par Kahnawake Brewing Co. On se retrouve en présence d’une bière puissante en alcool et fortement houblonné avec Idaho 7, Amarillo et Chinook.

Impériale Choco Noisette

Sortez votre Casse-Noisette

Ma dégustation du fameux trio se termine avec la Impériale Choco Noisette. Également affinée en barriques de Bourbon, la particularité de ce stout impérial, réside dans la tonne de vraies noisettes qu’il contient. Ça s’annonce comme une expérience des plus décadente.

Impériale Extra Bourbon

Du Bourbon comme s’il en pleuvait

Dans un deuxième temps, je me lance avec la Impériale Extra Bourbon. Également affinée en barriques de Bourbon, elle affiche un taux d’alcool très élevé. J’ai comme le feeling que ce sera le membre du trio qui gagnera le plus mon cœur. Avec le nom qu’elle porte, je m’attends à beaucoup de Bourbon.

Collabo #3

Audacieusement dėlicieuse

On gèle ce soir, rien de mieux qu’un gros stout impérial pour se garder au chaud. Justemant, dans mon frigo, j’ai cette belle collabo entre Vox Populi et Oshlag. Il s’agit d’un stout impérial brassé avec du lactose, des piments ancho, de la cannelle, du chocolat et de la vanille. Ça s’annonce comme quelque chose d’assez décadent.