Stout impériale russe cacao vanille

Stout impériale russe cacao vanille
Brasserie Dunham
9.5% alc/vol
75 IBU

Uppercut gustatif (1/6)

Pendant le Bottle Release en mai dernier, Dunham a préparé un six-pack avec 6 versions différentes de sa fameuse Stout impériale russe. Quelle merveilleuse idée! La première que je déguste pour vous (gros sacrifice) est la version qui a été brassée avec des fèves de cacao grillées du Mexique et des gousses de vanille de l’Ouganda. Voici mes impressions.

Le dernier Radiohead joue en douceur, pendant la dégustation. La musique est parfaite pour cette bière obscure et calme. D’un noir ténébreux, seul un petit filet de mousse traverse le lac. Une mousse couleur café s’accrochant aussi au rivage et, qui à chaque gorgée, avance vers le haut et recule vers le bas. Un peu comme une vague. Elle ne reste pas figée au verre, elle glisse vers le bas. Peut-être dû au petit côté huileux de la bière. J’ai hâte de voir si les autres versions feront la même chose.

En bouche, c’est une explosion de saveurs. Ce qui me frappe le plus, c’est la forte amertume. Je m’attendais à quelque chose de plus sucré que la version originale, probablement le résultat de l’ajout de la vanille et du cacao. J’ai l’impression que c’est surtout l’amertume du cacao qui occupe l’espace. Un chocolat noir bien amer, appuyé par des saveurs d’expresso noir, sans crème ni sucre, mais qui finit par s’adoucir grâce à la vanille. Une vanille qui apporte un peu de douceur et de lumière.

Une lumière sous laquelle je me laisse glisser, comme le fait si bien la mousse, vers une longue finale. Une finale complexe qui apporte des notes boisées, terreuses et brûlées. Elle s’étire bien longtemps, jusqu’à ce que la mousse soit complètement retourner à sa source. Elle m’apporte la paix et le calme. Elle me réchauffe, me réconforte et me fait rêver un peu.

Merci Dunham, pour ce petit voyage dans l’abîme. Son amertume profonde et sa complexité m’ont séduit. Bien hâte d’essayer la prochaine du lot. Je crois qu’il est encore possible de la trouver dans certaines boutiques spécialisées, faites vite.

À boire presque tablette, 12 Celsius, pour bien découvrir toute sa complexité.

9/10

IMG_1415

Stout impériale russe café Détour Colombie (2/6)
Stout impériale russe café Détour Costa Rica (3/6)
Stout impériale russe piment (4/6)
Stout impériale russe tequila (5/6)
Stout impériale russe Tokaji (6/6)

Advertisements

4 Comments Add yours

Laisser un commentaire

Pour oublier votre commentaire, ouvrez une session par l’un des moyens suivants :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s