Cuvée des Étoiles

Une grande étoile

Avec la saison des Perséides qui battait son plein la semaine dernière, j’ai repensé à cette bouteille que je laissais volontairement dormir depuis plusieurs mois, la « Cuvée des Étoiles ». Il s’agit d’un assemblage collaboratif absolument unique entre deux microbrasseries que j’adore. Il se compose des deux premières bières de fermentation spontanées brassées au Québec, soit la Perséides de Pit Caribou et la Cuvée Western Spontanée de À la Fût, ainsi que d’autres moûts jeunes (non spontanés) barriqués de 7 à 12 mois.

Tante Tricotante Chardonnay

Laissez-vous bercer

Je perds un peu le fil des jours de la semaine avec la saison estivale. Nous sommes seulement mardi, mais bon tant pis, j’ai besoin d’un peu plus de réconfort. Je me lance avec ce grand classique de la Microbrasserie du Lac St-Jean dont je découvres pour une toute première fois. Il s’agit de la fameuse « Tante Tricotante », une triple qui dans cette version, est affinée en fût de Chardonnay.

Péché Mortel Jameson

Mariage parfait

Une nouvelle version de la « Péché Mortel » a été lancée jeudi dernier. C’est fois, se sont les fûts de whiskey irlandais Jameson qui ont eu la chance de l’accueillir. Il s’agit d’une version ultra-limitée, donc sûrement peu d’entre-vous ont réussi à se procurer leur 4-pack. Dans bien des cas, ils ont disparus dès l’ouverture des portes. À plusieurs endroits, il y avait même des files. C’est souvent comme ça que ça se passe quand il est question de cette bière mythique. Si vous n’avez pu vous procurer une caisse, vous pouvez aussi regarder vers les pub. Avec un peu de chance, c’est encore possible d’en boire.

S’toutünstout (Cognac)

Toute une stout!

La saison des gros stout s’étire cette année. J’en profite pour me gâter un peu avec ce Stout impérial de Matera dans lequel ont été infusés à froid de jeunes grains de café (Café Barista) vieillis en fûts de Cognac durant plusieurs mois, puis torréfiés. Cette version fait suite à la version S’toutünstout (Bourbon), une merveilleuse bière qui avait réussi à gagner mon cœur l’an dernier. Aurons-nous un 2e coup de foudre avec cette version Cognac?

Saison Rayée

Soleil norcture

On se rapproche de Noël, le moment me semble parfait pour enfin déguster cette saison du Castor. Brassée avec une levure de type saison, cette bière est un assemblage de saison affinée entre 8 et 12 mois en fûts de vin avec des bactéries lactiques acidifiantes. Comme vous pouvez le constater, son nom m’a inspiré et m’a donné envie de sortir mes cannes de Noël également rayées.

Fuck All – Fût de Scotch

Oh what fun it is

Y a de la belle petite neige qui tombe dehors ce soir. Le genre de température parfaite pour prendre une belle petite marche, mais je feel pas mal plus pantoufle. Je pense avoir trouver la bière parfaite pour l’occasion. La Fuck All de la Brasserie Dépareillée est une Porter Baltique. Ce soir j’ai la chance de déguster leur version affinée en fût de Scotch. Ça risque d’être pas mal bon ce truc.

Alliances

Besoin de décompresser?

Une autre semaine s’achève. Un peu comme à chaque année, c’est une sorte de course folle avant les vacances des fêtes. Encore tellement de chose à faire et de moins en moins de temps devant nous. D’où l’importance de quand même trouver des petits moments comme ce soir, pour décompresser, relaxer et se gâter un peu.

L’Porter Broulotte

L’Porter de mes rêves

L’Porter Broulotte est magnifique collaboration entre les excellentes microbrasseries À La Fût et Sutton Brouërie. Il s’agit d’un assemblage de L’Porter Western vieilli en fût de chêne 5 mois, avec trois souches de levures Brettanomyces et 14 mois avec la saison Broulotte, une saison houblonnée à crû mise en barrique et vieillie 5 mois. Je ne sais pas trop à quoi m’attendre, mais ça risque d’être délicieux.

Boss de l’écosse

De la tourbe comme s’il en pleuvait

Ce soir, je me gâte avec une bière du Chai de Brasserie Générale. Il s’agit d’un Scotch ale affinée 5 mois en fût de Scotch tourbé des distilleries Benriach et Ardberg. Ça me semble le type de barrique parfaite pour ce type de bière. Je sens que je vais me régaler!

Crime & Châtiment

L’heure du crime

En ce samedi soir froid et pluvieux, je me gâte un peu avec ce stout impérial vieilli en fût de bourbon de la Brasserie du Bas-Canada. Cette jeune microbrasserie de Gatineau fait beaucoup parler d’elle, pour la qualité de ses bières très houblonnées. Je suis curieux de découvrir ce qu’ils peuvent faire avec unstout impérial. J’avoue me sentir un brin excité à l’idée ouvrir cette Crime & Châtiment.

No Gogosse

Sans artifice…

Comme troisième bière du Bottle Release de Dunham, j’ai opté pour la fameuse collaboration avec Auval. Il s’agit d’un assemblage de foudres et de barriques de bières sauvages de fermentation mixte élevées en fûts. Cette collabo entre deux brasseries exceptionnelles, ce veut un hommage à leur passion commune pour les élégantes saisons, sans artifices. Ça ne devrait pas être trop mauvais.

Nébulose

La plus belle des saisons!

Aujourd’hui, c’est fort possiblement la dernière journée vraiment chaude de 2018. Le mercure, une fois de plus a frôlé les 30 degrés. L’occasion me semble parfait pour ouvrir cette petite Nébulose de Benelux. C’est une bouteille qui est sortie au début de l’année et que je conserve précieusement depuis, attendant une belle journée comme aujourd’hui.

Il s’agit d’un assemblage de saison fermentée avec une levure maison et une saison affinée en fût de chêne avec des brettanomyces. Le tout a ensuite subit un houblonnage à crû avec des houblons alsaciens, américains et néo-zélandais. Il faut dire que lorsqu’une bière possède des levures brettanomyces, je ne me sens jamais trop pressé de la décapsuler, car les bretts poursuivent leur boulot en bouteille

Porter Baltique – Cognac

Si vous payez éééééééé!

Elle se faisait attendre! Ça faisait un certain temps qu’on attendait une nouvelle version de cette fameuse série « Barils d’exception ». Cette dernière version est un assemblage de Porter Baltique et de Weizenbock élevées 9 mois en fûts de cognac. Plume serait sûrement ravi d’essayer ça!